Photos et cartes postales

Campagne dans la région de Compesières (juin 1937)

<< carte précédente
carte suivante >>


Éditeur : AmateurN° de carte : -
Commune : GenèveLieu-dit : Compesières

La campagne genevoise, photographiée depuis le pied de la commanderie de Compesières avec d’étranges arbres en silhouette devant le Salève et son col de La Croisette. Au pied de la montagne, on devine quelques maisons de Collonges-sous-Salève.

Le château ou commanderie de Compesières est une maison forte située au hameau du même nom situé sur la commune de Bardonnex. Le château fut construit par l’ordre des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem plus connu aujourd'hui sous le nom d’ordre de Malte.

L'ordre de Saint-Jean de Jérusalem apparaît à Compesières dès 1270, lorsque l'évêque de Genève lui fait don de l'église, construite en ce lieu, alors simple église romane bâtie sur des fondations romaines, dans laquelle est installé un hospice.

Le château est édifié à côté de l'église par les chevaliers de l'ordre dans la première moitié du XVe siècle. Il connaît sa forme actuelle dès le XVIIe siècle et sert d'habitation pour les commandeurs, mais aussi d'hôpital. Selon une coutume de l'ordre, il est construit en face de la porte de l'église pour que les malades puissent voir l'officiant lors des cérémonies religieuses.

Entre 1536 et 1567, le château sert de résidence au bailli bernois. Lors des guerres de la fin du XVIe entre le duché de Savoie de Charles Emmanuel de Savoie et Genève, Henri IV intervient pour protéger et sauvegarder le bâtiment, menacé de destruction par les belligérants.

À partir de 1617, l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem reprend possession de la commanderie et, jusqu'à la Révolution française, procède à plusieurs agrandissements de la maison forte et de l'église, les entourant notamment d'une enceinte bordée de tours rondes. L'occupation de la Savoie par les troupes françaises en 1792 met fin à cinq siècles de présence des chevaliers. Les tours de la demeure sont décapitées, les armes et symboles de l'ordre détruits, le clocher de l'église abattu et la commanderie est transformée en bien national.

En 1816, la commune de Compesières fait partie des communes cédées par les royaumes de Sardaigne et de France à la République de Genève, lors du traité de Turin, signé le 16 mars de cette année. La commanderie est par la suite vendue à des particuliers, puis à la municipalité. Dès 1822, elle abrite la mairie, l'école et la cure de la commune qui devient Bardonnex en 1851. L'enceinte et une partie des dépendances disparaissent pour laisser la place à une nouvelle école en 1899-1900. Le château, rénové en 1954-1955 et en 1971, retrouve un peu de son aspect médiéval et abrite un petit musée de l'ordre de Malte. Les nombreux documents, objets, monnaies et uniformes qui y sont exposés illustrent son évolution à travers les siècles, le service auprès des pauvres et des malades qui présida à sa fondation et se poursuit aujourd'hui encore sur les cinq continents afin de venir en aide aux plus démunis.

Cliché de Roger Hauert - Collection Bernard Hauert.



Copyright © 1998-2020 La Salévienne
Mentions légales

Logo Sociétés savantes.gif
Logo Département Haute-Savoie

Webmasters :
Gérard Lepère et Lionel Saumon