Photos et cartes postales

1945 : Michel Odesser écoute la radio…

<< carte précédente
carte suivante >>


Éditeur : Henri Odesser, photographe, AnnecyN° de carte : -
Commune : Annecy (74)Lieu-dit : -

Intéressante photo d’un poste TSF avec Michel Odesser prise durant l’été 1945 dans l’appartement de Henri Odesser, 13 avenue Berthollet à Annecy. Le poste de radio est un Philips, type 535 U, sorti en 1935.

Les postes radio de cette époque étaient de véritables meubles de luxe, qu’on disposait en général bien en vue dans la pièce principale… pour montrer qu’on avait la radio. En général, au moment des informations du soir, la famille se réunissait autour du poste, dans un silence religieux pour écouter le speaker… au milieu des parasites ! Ce poste, en noyer verni, était relativement petit (moins de 50 cm) et fonctionnait avec des lampes volumineuses (les transistors n’existaient pas encore).

Les émissions de la Radio-diffusion française se faisaient en grandes ondes (encore utilisées aujourd’hui) ou en ondes moyennes. La modulation de fréquence a fait son apparition bien plus tard. L’émetteur grandes ondes est situé dans le petit village d’Allouis, dans le Cher, au centre géographique de la France. Il comporte deux gigantesques pylônes de 350 m de hauteur, les plus hauts de France, spectaculaires quand on emprunte la D 2076 entre Vierzon et Bourges, ou l’autoroute A 71. Construit en 1938, il couvre la totalité du territoire. Pendant l’occupation il diffusait uniquement les émissions de Radio-Paris, les seules qu’il était autorisé d'écouter ! Ecouter Radio-Londres (qui transmettait les messages pour la Résistance, malgré le brouillage des Allemands) exposait à de très gros risques. L’émetteur d'Allouis est toujours utilisé par TDF pour les émissions de France-Inter en grandes ondes, en parallèle avec la FM. TDF le conserve comme émetteur stratégique, car la transmission par ondes hertzienne peut être captée partout en cas de catastrophe, contrairement aux réseaux FM qui nécessitent de nombreux relais. Les émissions de France-Inter sont interrompues en général une fois par semaine, de 1 h à 5 h du matin, pour permettre l’entretien du matériel.

Il se peut que, pour des raisons d’économie budgétaire, l’émetteur d’Allouis cesse de fonctionner à la fin de l’année 2016.

Informations et collection M. Odesser.



Copyright © 1998-2019 La Salévienne
Mentions légales

Logo Sociétés savantes.gif
Logo Département Haute-Savoie

Webmasters :
Gérard Lepère et Lionel Saumon