Photos et cartes postales

Téléphérique du Salève, par Henry Reb (1932)

<< carte précédente
carte suivante >>


Éditeur : Henry Reb, affichisteN° de carte : -
Commune : Monnetier-MornexLieu-dit : Le Téléphérique

Très belle affiche dessinée en 1932 par Henry Reb pour le tout nouveau téléphérique du Salève. Henry Reb (1883-1959) est le nom d’artiste de René Pierre Louis Besserve, peintre et affichiste français. A notez la représentation de la gare supérieure avec son projet d’hôtel jamais réalisé.

« Après le chemin de fer à crémaillère (1892-1935), pionnier de la traction électrique, le Salève est une nouvelle fois, dans les années 1930, grâce à son téléphérique, le terrain d’expérimentation d’une technique d’avant-garde. Inauguré en août 1932 après quatorze mois de travaux, le téléphérique du Salève est, en effet, salué comme une réalisation exemplaire tant sur le plan technique qu’au niveau de son architecture. Cet ouvrage qui peut être rattaché à la lignée des grands projets industriels (gares modernes, barrages, usines) est porté par l’esprit d’entreprise d’Auguste Fournier, promoteur haut savoyard. Pour sa conception, il résulte de la collaboration de l'architecte genevois Maurice Braillard, de l'ingénieur parisien, André Rebuffel, spécialiste des téléphériques et des ingénieurs civils, Georges Riondel (Genève) et Fernand Decock (Gaillard, France). »

« Se situant dans un vaste mouvement d’équipement de la montagne qui débute à la fin du XIXe siècle et se poursuit entre les deux guerres dans tout l’arc alpin, le téléphérique du Salève est étroitement lié aux nouveaux développements du transport par câble qui devient un emblème de la conquête alpine. Au Salève, c’est Maurice Delessert, ingénieur à Genève et administrateur suisse de la société du chemin de fer du Salève, qui promeut l’idée d’un « chemin de fer aérien » en complément du chemin de fer existant et afin de soutenir un développement touristique et résidentiel au lieu-dit « les Treize-Arbres ». Un tel projet témoigne du formidable élan de la société des années trente ; société qui mise avec confiance et héroïsme sur de nouvelles techniques, ouvre la pratique des loisirs à un pan toujours plus large de population et établit un nouveau rapport au monde par le biais d’expérience empreinte de performances techniques ou sportives. »

Pour en savoir plus sur le téléphérique du Salève, lire l'étude publiée dans Echos Saléviens n° 10.

Pour en savoir plus sur le chemin de fer, lire l'étude « Le chemin de fer à crémaillère du Salève » publiée dans Echos Saléviens n° 4.



Copyright © 1998-2017 La Salévienne
Mentions légales

Logo Sociétés savantes.gif
Logo Département Haute-Savoie

Webmasters :
Gérard Lepère et Lionel Saumon