Photos et cartes postales

Eglise d’Etrembières vers 1851

<< carte précédente
carte suivante >>


Éditeur : AmateurN° de carte : -
Commune : Étrembières (74)Lieu-dit : Chapelle

Ce dessin d’Alexandre-Georges Roux, peintre, dessinateur et affichiste, est certainement la plus ancienne représentation de l’église d’Etrembières

Georges Roux (1853-1929) est notamment connu pour avoir été un des deux principaux illustrateurs des livres de Jules Verne imprimés par Hetzel. Il a également illustré Alphonse Daudet et Robert Louis Stevenson.

Les « Nouvelles montagnardes » contiennent six histoires, dont une, la dernière, « La Veillée des chaufourniers », se déroule à Etrembières et environs. Un chaufournier est un ouvrier conducteur d’un four à chaux, courant au pied du Salève.

L’église d’Etrembières est ici représentée en très mauvais état, vers 1875-1880 : presbytère tombant en ruines, clocher écimé et vide de sa cloche (actuellement à l’école de Genthod près de Genève), les constructions arrières de l’église (la sacristie) ayant disparu, le cimetière, dans sa partie d’origine, à l’abandon. Par ailleurs, on note que le bénitier se trouve bien, chose rarissime, à l’extérieur de l’église, mais que la clé de voute de la porte est une simple pierre en léger relief par rapport à la voute et non une pierre rainurée comme aujourd’hui.

Le chemin passe au ras de l’angle sud-ouest de l’église comme c’est le cas sur la mappe de 1730. L’actuel chemin de la chapelle a donc été décalé vers l’ouest et le sud.

Le château de Châtillon ne semble pas être en très bon état. L’artiste a laissé son esprit imaginer un décor plus romantique, en donnant au Petit Salève, dans le fond, un aspect plus abrupt qu’il n’est.

Ce dessin fort intéressant fut publié en 1884 dans « Nouvelles montagnardes » de Charles du Bois-Melly. Il illustre le conte « La veillée des chaufourniers ». Etrembières y est cité à plusieurs reprises.

A noter que ce lieu de culte devrait être appelée « église » et non « chapelle » : ce que l'on appelle la chapelle est l'église Notre Dame de l'Assomption, église paroissiale originale d'Etrembières qui, du fait de la désacralisation de Notre Dame de la Paix est redevenue l'église paroissiale.

Ce dessin est à rapprocher de la carte d’indice 47.

Un grand merci à D. Dutailly pour l’illustration et les informations associées.



Copyright © 1998-2019 La Salévienne
Mentions légales

Logo Sociétés savantes.gif
Logo Département Haute-Savoie

Webmasters :
Gérard Lepère et Lionel Saumon