Photos et cartes postales

Hôtel de la Reconnaissance puis du Parc

<< carte précédente
carte suivante >>


Éditeur : Jullien-Frères, GenèveN° de carte : -
Commune : Monnetier-MornexLieu-dit : Monnetier-Église

Cet hôtel se distingue des autres par son histoire ; l'hôtel de la Reconnaissance aurait été bâti "grâce à l'argent des Genevois" pour abriter les habitants de Monnetier en attendant la reconstruction de leurs maisons à la suite du grand incendie de 1822. Le village avait souvent été la proie des flammes mais le plus important et le dernier grand incendie eut lieu les 29 et 30 mars 1822 et ravagea les maisons en bois couvertes de chaume. "Le vallon ressemblait alors à un vaste cratère". Les pompiers vinrent même de Suisse pour l'éteindre ! Ceux de Chêne-Bougeries, près de Genève, apportèrent leur aide le second jour avec leur pompe datant de 1736. Par la suite, cet hôtel, propriété d'Eugène Perréard, s'est appelé Grand Hôtel du Parc puis, après la Grande Guerre, en 1926, Hôtel-Pensionnat de la famille Cognacq-Jay, fondateurs des magasins de la Samaritaine à Paris ; il appartient toujours à la Samaritaine. Ernest Cognacq (1839-1928) avait épousé Marie-Louise Jay (1838-1925), originaire de Samoëns. [Extrait de : LEPÈRE Gérard, “Le chemin de fer à crémaillère du Salève”, Échos Saléviens n° 4, La Salévienne, 1994].

Collection G. Lepère.



Copyright © 1998-2020 La Salévienne
Mentions légales

Logo Sociétés savantes.gif
Logo Département Haute-Savoie

Webmasters :
Gérard Lepère et Lionel Saumon