Photos et cartes postales

Halte de Bas-Mornex du Chemin de fer du Salève (1898)

<< carte précédente
carte suivante >>


Éditeur : AmateurN° de carte : -
Commune : Monnetier-MornexLieu-dit : Mornex

Les lignes du chemin de fer du Salève (1892-1935) étant à voie unique, plusieurs courtes voies d’évitement permettaient les croisements des trains. L’étude approfondie de la collection des 86 horaires a permis de découvrir l’existence d’autres croisements que les trois croisements existant à la dernière époque (1927-1935). En effet, les tracés des graphiques d'exploitation de l’hiver 1892-1893 et de l’été 1893 imposent des points de croisements pour la circulation des trains à Bas-Mornex ; mais dès l’horaire de l’hiver 1893-1894, aucun croisement n’a plus lieu et cela jusqu’à la fin de l’exploitation en 1935. De plus, lors de la reconnaissance des travaux de la ligne d’Etrembières le 8 octobre 1892, le compte rendu indique "des voies d’évitement sont établies dans les stations extrêmes et intermédiaires", c'est-à-dire à Bas-Mornex et Haut-Mornex. Trois des aiguillages sur les quatre installés en 1892 ont été démontés par la suite et très certainement utilisés pour le croisement réalisé en 1928 à Monnetier-Eglise. Avant la découverte de cette exceptionnelle photo prouvant le démontage de l'aiguillage amont, il n'existait qu'une seule photo de la halte de Bas-Mornex (vue depuis l'amont) montrant la voie unique.

Selon le "Projet d’exécution des travaux", ces voies d’évitement mesuraient respectivement 76 m pour celle de Bas-Mornex et 72 m pour celle de Haut-Mornex.

Les appareils de voie à aiguillages mobiles plus couramment appelés "aiguillages", permettaient l'accès aux voies de garage et des points de croisements pour la circulation des trains. Les 18 aiguillages étaient du type classique avec des lames de crémaillère mobiles au franchissement du rail de roulement. Les contrepoids des leviers de manoeuvre d'aiguilles étaient en fonte et peints en rouge et blanc. Evidemment tous ces aiguillages se manoeuvraient à la main. Une seule carte postale nous montre cette action : le contrôleur de l'automotrice n° 3 bascule le contrepoids de l'aiguille du pied et de la main depuis la plate-forme amont à la halte de Monnetier-Eglise !

Pour en savoir plus, lire “Le chemin de fer à crémaillère du Salève”, Échos Saléviens n° 4, La Salévienne, 1994. Echos Saléviens n° 4

Cette photo est à rapprocher de la photo d’indice 40.

Collection G. Lepère.



Copyright © 1998-2019 La Salévienne
Mentions légales

Logo Sociétés savantes.gif
Logo Département Haute-Savoie

Webmasters :
Gérard Lepère et Lionel Saumon