Photos et cartes postales

Eglise Notre-Dame de la Paix (v. 1967)

<< carte précédente
carte suivante >>


Éditeur : J. Cellard, LyonN° de carte : 418
Commune : Étrembières (74)Lieu-dit : Le Pas de l’Échelle

Ce lieu de culte est situé au centre du Pas de l’Echelle (commune d’Etrembières), au carrefour de la N 206 (renommée D 1206 en 2006) et du chemin de Balme.

L’église fut édifiée de 1964 à 1967 d’après les plans de l’architecte thononais Maurice Novarina (1907-2002). « Illustration du renouveau de la liturgie à la suite de Vatican II (1962-1965), cette église développe un volume unifié, de plan rectangulaire. Six poteaux métalliques intérieurs supportent la toiture, les murs sont de simples écrans protégeant l’intimité du lieu de culte. L’éclairage est assuré par une baie vitrée qui fait le tour complet de l’église. Le sommet des murs ne touchant pas la base de la toiture, confère à cette dernière une grande légèreté. Les quatre pans de la toiture se rejoignent au-dessus de l’autel pour supporter une pyramide élancée faisant fonction de clocher. Le vide intérieur de la flèche, s’ouvrant sur le plafond et constituant un puits de lumière zénithale est d’un puissant effet ».

La Congrégation des soeurs religieuses de Veyrier offrirent le terrain de 4800 m2. Les catholiques du Pas de l’Echelle n’avaient plus à se rendre à l’église Saint-Maurice à Veyrier en Suisse. En 2009, l’église Notre-Dame de la Paix a été désacralisée par Mgr Yves Boivineau, évêque du diocèse d’Annecy depuis 2001 ; elle n’est donc plus utilisée pour les célébrations religieuses et doit être prochainement rachetée par la commune d’Etrembières ; la dernière messe eut lieu le 15 août 2009.

Liste des curés qui s’y sont succédé : Brand, Pétrod, Bétend, Desbiolles, Caron puis Favre.

Pour en savoir plus sur Etrembières, lire l’ouvrage « Etrembières, d’hier à aujourd’hui, 2005 » en vente à La Salévienne.

Collection G. Lepère.



Copyright © 1998-2017 La Salévienne
Mentions légales

Logo Sociétés savantes.gif
Logo Département Haute-Savoie

Webmasters :
Gérard Lepère et Lionel Saumon