Photos et cartes postales

Scène de moissons

<< carte précédente
carte suivante >>


Éditeur : AmateurN° de carte : -
Commune : Andilly (74)Lieu-dit : Charly

Travaux des champs, ici les moissons sur la commune d’Andilly ; trois jeunes hommes et une fillette sur une moissonneuse mécanique : qui est cette famille ? quelle année ? quel endroit précis ?

Cette machine semble être une moissonneuse-javeleuse, qui fauche et met la moisson en javelles, c'est-à-dire en gerbes non liées ; elle est conduite par un seul homme. La présence de roues à pneumatiques, ainsi que du volant laisse supposer qu'elle a été parmi les dernières fabrications. Quelle est le constructeur de cette machine ?

Andilly est un toponyme paroissial et municipal abstrait : la commune est constituée de trois villages, Charly, Jussy et Saint-Symphorien, dont aucun ne porte le nom d'Andilly. Saint Symphorien, le patron de la paroisse aurait pourtant pu lui donner son nom comme c’est le cas pour 24 communes de France.

La singularité d’Andilly est à la fois géographique, religieuse et culturelle. La commune, en effet, est divisée par le Nant trouble qui sépare les terres de ceux d'en haut, ceux de Charly, des terres de ceux d'en bas, Jussy et Saint-Symphorien. Dès le Moyen Age, la partition est à la fois sociale et religieuse : les habitants de Charly relèvent, pour la plupart, de la seigneurie du chapitre cathédrale de Genève, ceux d'en bas dépendent à la fois de la seigneurie de Cernex, plus tard transformée en comté, enchevêtrée à celle de Copponex. Religieusement, Charly dépend du décanat de Vuillonex avec Saint-Blaise, tandis que Andilly relève du décanat d'Annecy.

Collection La Salévienne.



Copyright © 1998-2018 La Salévienne
Mentions légales

Logo Sociétés savantes.gif
Logo Département Haute-Savoie

Webmasters :
Gérard Lepère et Lionel Saumon