Photos et cartes postales

La « tour Eiffel » de Saint-Julien (av. 1960)

<< carte précédente
carte suivante >>


Éditeur : -N° de carte : 3731
Commune : Saint-Julien-en-Genevois (74)Lieu-dit : La Feuillée

Entre les deux guerres mondiales, dans le quartier de La Feuillée, une tour métallique de 33 m de hauteur portait des instruments destinés aux observations météorologiques. Cette tour tripode comportait deux étages métalliques en forme de balcon, le premier autour de la structure, le second, circulaire et comme posé au sommet. Au sol, dans un grand espace clos se trouvaient un ensemble d'instruments de mesures météorologiques.

« Cet observatoire a été créé [vers 1920 sur le plateau de La Feuillée], à l'instigation de Fernand David (1869-1935), par le ministère de l'Agriculture pour fournir aux agriculteurs les prévisions du temps. Il disparaîtra en 1934 (?) par mesure d'économie. On lui avait adjoint par la suite un poste d'observation et d'étude pour les plants de vigne et de blé ».

Selon une autre source d’information, le dernier contrôleur, monsieur Chirant (ou Chirand), effectuait ses contrôles quotidiens ; ils eurent lieu jusque pendant la période de guerre.

Devenue inutile et bien que maintenue par des haubans, la tour présentait un danger, car les gamins de Saint-Julien profitaient largement de cette installation pour y grimper malgré quelques barbelés qui tentaient sur la fin d'en interdire l'accès. Vers 1945, les installations auraient été achetées par le « patier » et récupérateur de tout ce qui avait un peu de valeur ; ce patier serait Louis Montel (1908-1978) de Ternier, qui outre son activité de récupérateur de ferrailles était aussi fabricant de limonade et faisait commerce de bières et autres boissons ; c'était un grand résistant, chef de "sixaine", il avait participé à la libération de Saint-Julien du 16 août 1944.

En 1948 la tour fut finalement découpée et ferraillée par l’entreprise de Saint-Julien créée et dirigée par Charles Chappaz, qui travaillait avec ses frères Georges et Jean.

En 2014 il ne reste que l'échelle métallique de cette tour météo suspendue dans le grenier ayant appartenu à Louis Montel.

Cette tour était implantée dans le jardin de la parcelle située au n° 5 de la rue de l’Observatoire. Sur la vue aérienne datant de la fin des années 1950 l’ovale rouge marque la situation supposée de cette construction.

Cette carte est à rapprocher de la carte d’indice 842.

Merci de nous aider à en savoir plus sur cette tour.

Informations recueillies auprès de Paul Vuachet, Henry Joubert, Mychel Blanc, Gérard Place, Jean-Pierre Chauvet, André Dupanloup, Julie Croquet de l’Ecomusée Paysalp et Marguerite Boymond-Duparc.

Collection C. Mégevand.



Copyright © 1998-2019 La Salévienne
Mentions légales

Logo Sociétés savantes.gif
Logo Département Haute-Savoie

Webmasters :
Gérard Lepère et Lionel Saumon