Photos et cartes postales

Château des Terreaux (1898)

<< carte précédente
carte suivante >>


Éditeur : AmateurN° de carte : -
Commune : Étrembières (74)Lieu-dit : Château des Terreaux

Cette photo exceptionnelle présente l’entrée de l’ancien château des Terreaux en 1898.

Ce château des Terreaux ou de Châtillon s’élevait en contrebas de l’actuel château d’Étrembières, près du moulin des Eaux Belles, c’est-à-dire près de la mairie actuelle. Pierre de Châtillon, seigneur d’Étrembières, reçu en dot le château des Terreaux en 1474 par son mariage avec Marguerite de Gerbais. Après sa mort, la maison forte des Terreaux devint propriété de Marius d’Arenthon, seigneur d’Alex, le 6 avril 1530. Les descendants de Marius eurent une fille Marie-Claudine qui épousa le seigneur de Bellegarde, François-Marie de la Fléchère, comte de Veyrier en 1681. A la mort du dernier de la Fléchère, les terres furent vendues aux habitants du voisinage et le château de Châtillon fut démoli et... une ferme pris sa place.

Les fossés et le passage sur ces fossés (qui laisse à penser que l'endroit était équipé d'un pont-levis) sont bien visibles en premier plan, de même que l’unique porte coté sud-ouest du carré formé par le bâtiment.

Le plan du château est donné dans l’ouvrage de Louis Blondel « Châteaux de l’ancien diocèse de Genève » (1956) et repris dans « Étrembières, d’hier à aujourd’hui» édité par la commune en 2005.

« La situation stratégique de cette fortification à l’époque médiévale parait évidente : elle commandait à la fois l’accès au bac traversant l’Arve pour rejoindre le château de Gaillard et la voie passant au pied du Salève. Cette construction se présente sous la forme d’un quadrilatère de 40 x 34 m, cerné par de larges fossés alimentés par les sources d’Aiguebelle. Il y a quelques années, on reconnaissait encore le pont de pierre au sud, et à l’est, l’emplacement de la tour circulaire. Celle-ci par son diamètre évoque une simple tour de guet. La maison forte abritait également une chapelle dédiée à l’Annonciation ».

C’est la seule photo connue de ce lieu historique aujourd’hui disparu.

La jeune fille, prénommée Fanny, randonne à bicyclette avec quelque six amies dont... « Lenty et Daisy ». Cette photo unique est issue d’un ancien album de famille dont les commentaires sont écrits à la plume et... en norvégien !

Cette photo est à rapprocher de la photo d’indice 1448.

Merci à Marie-Claire et Niels Enevoldsen pour l’aide à la traduction.

Collection G. Lepère.



Copyright © 1998-2017 La Salévienne
Mentions légales

Logo Sociétés savantes.gif
Logo Département Haute-Savoie

Webmasters :
Gérard Lepère et Lionel Saumon