Photos et cartes postales

Ouvriers de l'usine électrique d'Arthaz (v. 1910)

<< carte précédente
carte suivante >>


Éditeur : AmateurN° de carte : -
Commune : Arthaz-Pont-Notre-Dame (74)Lieu-dit : Usine de la Basse Arve

Quatre ouvriers de l’usine électrique d’Arthaz, de gauche à droite : deux hommes non identifiés, puis Conrad Ribari (né vers 1870), chef de l'usine, puis Louis Corajod (1869-1936), chargé de l’entretien de la voie.

Ne pouvant prélever son énergie électrique sur le réseau public alors inexistant, la Compagnie des Chemins de fer du Salève fit construire à Arthaz (74) un barrage sur l'Arve, au confluent du Viaison ; une digue de 43 mètres de longueur permit d'obtenir une chute d'eau de 4 mètres, alimentant 2 turbines Jonval à axes verticaux de 250 à 300 CV chacune et tournant à 45 tours par minute. Celles-ci furent surmontées de dynamos Thury produisant directement le courant de traction, à la tension de 500 à 800 volts selon le nombre d'automotrices en ligne, la vitesse de rotation des génératrices et... les sources d'information, la valeur nominale devant être de 600 volts. Une ligne aérienne de 1 700 ou 1 800 mètres reliait l'usine à la gare centrale de Monnetier-Mairie.

Cette usine d'Arthaz fut vendue le 31 octobre 1933 « pour la somme de 150 000 francs payée comptant » à deux négociants d'Annemasse. Par la suite, l'usine du Giffre fournit le courant alternatif transformé en courant continu par la sous-station de Monnetier-Mairie » afin d’alimenter les voitures automotrices du Salève.

Cette sous-station, inaugurée en juin 1932, comportait, « outre le transformateur abaissant la tension de 12 000 à 600 volts, un redresseur à vapeur de mercure et divers appareils auxiliaires ».

Pour en savoir plus, lire « Le chemin de fer à crémaillère du Salève, Échos Saléviens n° 4, 1994 ». "Echos Saléviens n° 4"

Collection G. Lepère.



Copyright © 1998-2020 La Salévienne
Mentions légales

Logo Sociétés savantes.gif
Logo Département Haute-Savoie

Webmasters :
Gérard Lepère et Lionel Saumon