Photos et cartes postales

Hôtel-restaurant du Château de l´Ermitage

<< carte précédente
carte suivante >>


Éditeur : Lapie, Saint-MaurN° de carte : 8
Commune : Monnetier-MornexLieu-dit : L'Ermitage

Certainement la plus ancienne construction en pierre de Monnetier puisque ce château, qui n'était pas celui dit « des Echelles » (Castrum de Scalis), aurait été construit au XVIe siècle par François-Prosper de Genève-Lullin. Le château fut pris et brûlé par la compagnie genevoise du capitaine Guinet ou Guignet le 31 octobre 1589. Les ruines restèrent en l'état pendant près de trois siècles. Les pierres du donjon servirent aux villageois pour leurs maisons tandis que le site des ruines de l'Ermitage profitait aux peintres et aux promeneurs. « MM. Bovet et De Mandrot achetèrent les ruines et les terrains de l'Ermitage en 1855 et sur les restes du donjon féodal ils édifièrent un manoir flanqué de tourelles... ».

Les ruines furent transformées en un hôtel-pension avec une vue imprenable sur le canton de Genève et ses environs. La tour carrée du sud porte sur une pierre une inscription en latin, devise des Chartreux : « Nasci, Pati, Mori » (naître, souffrir, mourir).

L'Hôtel-Restaurant du Château de Monnetier eut pour propriétaire Joseph Dupraz (décédé en 1928) puis pour directeur Charles Porta (1897-1937) qui épousa Francine (1894-1981), fille de Joseph Dupraz ; le ménage eut une fille en 1930, Josette, qui reprit l'exploitation jusqu'en 1989.

Exemple de correspondance d’un hôte de l’établissement : « Les autos ne peuvent aller au-delà [de l’hôtel] vers le Petit Salève, la route se continuant par un simple sentier. De l’autre côté, on descend au village voisin [Le Pas de l’Echelle] par des marches. Comme pension, voici : le matin, café au lait, pain et beurre. A midi, hors d’œuvre, entrée, viande, légumes, dessert. Le soir, le hors d’œuvre est remplacé par le potage. La chambre est suffisamment grande : trois lits, une armoire, une commode, une table, deux fauteuils, une chaise et dans un coin un petit cabinet de toilette (confort moderne). Nous sommes au second étage [certainement une des chambres côté nord], le château est à environ 600 m du village. [...] ».

Collection G. Lepère.



Copyright © 1998-2022 La Salévienne
Mentions légales

Logo Sociétés savantes.gif
Logo Département Haute-Savoie

Webmasters :
Gérard Lepère et Lionel Saumon