Photos et cartes postales

Gare principale du Chemin de fer du Salève (1906)

<< carte précédente
carte suivante >>


Éditeur : Phototypie Co, NeuchatelN° de carte : 3042
Commune : Monnetier-MornexLieu-dit : Monnetier-Mairie

La voiture automotrice n° 4 du chemin de fer électrique et à crémaillère du Salève à la gare principale de Monnetier-Mairie avec Théophane Fauraz (1886-1937), assis sur la banquette de la plate-forme de seconde classe, chef de gare à Monnetier-Eglise et cafetier à Monnetier, et sur le quai, Édouard Grand (1865?-1955?), le « chef de la voie », Carmen Fontaine-Rochard (1904-1982) fille de Jules et Jules Fontaine (1878-1922), le chef d'exploitation du chemin de fer électrique du Salève de 1919 à 1922.

La présence de la petite Carmen sur le quai permet de dater avec précision cette superbe photo. Jules Fontaine fut comptable de 1904 à 1919, puis chef d'exploitation jusqu'à sa mort à 44 ans, il habitait dans la gare de Monnetier-Mairie avec sa petite famille.

Un des rares incidents de conduite serait la collision entre deux automotrices, l'une montant et l'autre descendant "conduite par Fontaine à fond de train" ! Une voiture serait sortie des rails. Aucune indication concernant le lieu et la date de cette rencontre n'a pu être obtenue. Rappelons que la vitesse maximale était de 10,8 km/h. Jules Fontaine, "fils de paysans, était considéré comme l'intellectuel de la famille et pour cela mal aimé de ses proches, sauf de sa sœur Emilie ; il avait appris le latin, et sans doute le grec, passé le baccalauréat au pensionnat ce qui lui permit d'avoir une bonne situation". Jules Fontaine épousa Caroline Clavenna (1866-1952) "qui donnait des cours de couture à l'école de Monnetier". Elle aidait son mari dans sa tâche et continua après 1922 à "donner les billets" à la gare de Monnetier-Mairie. Jules et Caroline n'eurent qu'une fille, Carmen ; son père lui avait appris la conduite des automotrices et Carmen était sûrement la première et la seule femme apte à manœuvrer ces véhicules.

Voici le résumé d'une anecdote que m'a racontée Carmen le 5 août 1982 : un jour d'été, quand elle avait 16 ans, vers 1920, deux abbés d'Annemasse, les abbés Grillet et Marquet, sont venus en visite, en train bien sûr, chez le curé de Monnetier, Philibert Hudry. Carmen conduisait la voiture automotrice depuis la plate-forme de 2me classe tandis que les deux curés voyageaient sur la plate-forme de 1re classe à l'avant du véhicule en compagnie de Jules Fontaine. L'abbé Grillet aurait dit à Jules Fontaine au sujet de sa fille : "- Je ne sais pas si elle se conduit bien mais elle conduit bien !" ; Carmen qui, de 1922 à 1925 aida à la comptabilité du chemin de fer, ne devint ni cheminot ni comptable mais enseignante puis censeur honoraire à Clermont-Ferrand ; pour cela elle fit des études loin de Monnetier. "Carmen était jolie, je l'enviais car elle avait des anglaises très belles", "C'était une belle femme blonde et gentille", "Une jolie fille"…

En 1927 Carmen épousa Marcel Rochard et le repas de noce eut lieu au Buffet-Restaurant des Treize-Arbres ; en 1928 un unique fils naquit, Jacques. Il épousera Jacqueline, comme son mari professeur de latin et de grec à Clermont-Ferrand.

Collection G. Lepère.



Copyright © 1998-2020 La Salévienne
Mentions légales

Logo Sociétés savantes.gif
Logo Département Haute-Savoie

Webmasters :
Gérard Lepère et Lionel Saumon