Photos et cartes postales

« Deux Franciscains au jardinage au printemps »

<< carte précédente
carte suivante >>


Éditeur : Edouard Castres, peintreN° de carte : -
Commune : Étrembières (74)Lieu-dit : Château du Châtillon

Cette œuvre peu connue intitulée « Zwei Franziskaner bei der Gartenarbeit im Frühling » (« Deux Franciscains au jardinage au printemps ») fut réalisée par Édouard Castres (1838-1902), célèbre peintre genevois de sujets militaires, scènes de genre, portraits, compositions décoratives, céramiste, émailleur. Cet artiste est particulièrement connu pour ses représentations de la guerre franco-prussienne de 1870.

Après avoir étudié avec Barthélemy Menn (1815-1893) à Genève, il se rend à Paris pour suivre des cours à l'école des beaux-arts. Il prend part à la guerre franco-prussienne de 1870 en servant dans une ambulance internationale travaillant aux côtés de l'Armée de l'Est de Bourbaki et assiste à la retraite de l'armée en Suisse en février 1871. En souvenir de cet évènement, il peint plusieurs toiles à l'huile représentant le quotidien de ces soldats dans le Jura enneigé. Ses travaux sont remarqués par l’entrepreneur Benjamin Henneberg qui confie à Castres la réalisation d'un panorama circulaire représentant la reddition de l'armée du général Bourbaki. Il commence ses études sur le sujet en 1876 et réalise le tableau à Genève en quatre ans dès 1881 avec une équipe de peintres parmi lesquels se trouve Ferdinand Hodler. Le panorama, mesurant 112 mètres sur 10, est actuellement exposé à Lucerne dans un musée spécialement dédié.

En 1872 Édouard Castres s’installa en France au « hameau d’Étrembières ». Il mourut à Annemasse et fut enterré au cimetière d'Étrembières devant l’entrée de la chapelle du XVe siècle avec son épouse Eugénie Miffon (1849-1917), leur fils Alexandre (1878-1939) et sa femme Bianca Eckardt (1887-1981). Il était le beau-père de Louis Eugène Souvairan, tanneur à Annemasse, dont une des petites filles, célibataire, vivait encore à Annemasse dans les années 1980 et peignait avec quelque talent. Son autre petite-fille, Simone Souvairan, avait épousé Jean Roussel (1904-1983), officier de cavalerie.

L’association « Genève humanitaire, centre de recherches historiques » travaille actuellement sur « Édouard Castres, le premier peintre de la Croix-Rouge internationale ».

L’artiste a représenté ici le château d'Étrembières vu depuis un petit jardin. Ce jardin (partie est de la parcelle n° 316 du cadastre) était à l’époque la propriété de Jacques Maréchal. Cette parcelle fut acquise par la commune au début du XXe siècle afin d’agrandir le cimetière.

À noter la tenue des deux Franciscains dans leurs robes de bure, la brouette, l’enrouleur pour cordeau, les poules et le Petit Salève en arrière plan. Le cordeau sert pour faire les alignements droits des rangées de légumes.

L'Ordre des frères mineurs, dont les membres sont couramment appelés Franciscains, est un ordre religieux catholique né en Italie sous l'impulsion de François d'Assise en 1210.

Cette « huile sur toile » (39 x 55 cm) est à rapprocher d’une autre œuvre de E. Castres photo d’indice 1439).

Merci à D. Dutailly et C. Mégevand.



Copyright © 1998-2018 La Salévienne
Mentions légales

Logo Sociétés savantes.gif
Logo Département Haute-Savoie

Webmasters :
Gérard Lepère et Lionel Saumon